Menu
AccueilApprendre le BIMLeçon 17: Compétence BIM Individuelle

Leçon 17: Compétence BIM Individuelle

Parmi les problèmes courants rencontrés par les organisations qui fournissent des services BIM nous trouvons l’évaluation des aptitudes de leurs employé(e)s, l’amélioration de leurs performances et le recrutement de personnes compétentes. Cette leçon poursuit la discussion sur l’évaluation de la capacité/maturité BIM et se concentre sur la compétence BIM des individus engagés dans la gestion et la fourniture de projets basés modèle. 


Cette leçon est également disponible dans d'autres langues. veuillez vous rendre sur http://www.bimthinkspace.com/translations.html afin de consulter la liste des épisodes disponibles dans une langue.

La version française continue ci-dessous. 


Introduction

Afin d’éviter toute confusion, je vais commencer par définir quelques termes. Premièrement, le terme individuel dans Compétence BIM Individuelle fait référence à un employé ou une employée d’une organisation sans tenir compte de son rôle, de sa position ou de sa discipline. Un Individu peut être un gestionnaire sénior, un chef de projet ou un employé junior de toute organisation impliquée dans le design, la construction ou l’utilisation d’un ouvrage. Deuxièmement le terme Compétence est utilisé ici afin de représenter de manière combinée la connaissance, le savoir-faire et – dans certains cas – l’attitude et les traits de caractère (amabilité, leadership, aptitude à travailler en groupe, etc) des individus. Troisièmement le terme BIM fait référence à…d’accord vous le savez.  

Qui est compétent et qui ne l’est pas?

Nous parlons d’un individu compétent lorsqu’il ou elle a démontré un niveau d’aptitude adéquat dans l’exercice d’un rôle, d’une tâche ou d’une activité en particulier. En d’autres termes, la compétence individuelle ne peut pas être générique et doit être évaluée par rapport aux exigences d’une position ou d’un rôle spécifique. Un très bon gestionnaire de modèle peut être, par exemple, un formateur BIM très moyen et l’inverse peut également être valable. Un excellent BIM manager peut être un guru technique mais le contraire n’est pas forcément valable.  

Alors comment prédire si une personne A (appelons-la Tomas) ou 10 autres candidats sont compétents pour le rôle BIM X ? Plus intéressant, comment prépare-t-on une personne B (appelons-la Tracey) pour exercer le rôle BIM sénior Y ? Quels sont les défis qui doivent être abordés si elle veut maîtriser avec succès les exigences de son nouveau rôle ? La réponse tient en deux parties : Compétences BIM Individuelles et Mapping des Compétences. 

Présentation des compétences BIM individuelles

Les compétences BIM individuelles représentent la connaissance, le savoir-faire et les traits de caractères requis pour générer des livrables basés modèle qui peuvent être mesurés par rapport à des performances standards, et qui peuvent être acquises ou améliorées par l’éducation, la formation et/ou le développement.  

Fig. 1. Compétence BIM individuelle – le modèle des 9 widgets

Les compétences BIM individuelles peuvent être groupées en 9 rubriques: Managériale, Fonctionnelle, Technique, Soutien, Administration, Opération, Mise en œuvre, Recherche & Développement et Compétences Fondamentales. Ci-dessous une courte description de chacune des compétences avec un exemple :  

Compétences managériales: les capacités de prise de décision qui conduisent à la sélection/adoption d’initiatives et de stratégies à long terme. Les compétences managériales comprennent le leadership, la planification stratégique, la gestion organisationnelle, etc…Exemple : L’habilité de comprendre les avantages et les risques pour les affaires d’un flux de travail basé modèle.  

Compétences administratives: les activités organisationnelles quotidiennes requises afin d’atteindre et maintenir les objectifs stratégiques. Les compétences administratives comprennent les offres et les marchés publics, les contrats administratifs, RH et recrutement, etc… Exemple : l’habilité d’identifier la connaissance BIM et les exigences de savoir-faire pour de grands projets collaboratifs. 

Compétences fonctionnelles: Les aptitudes globales, non-techniques, requises pour initier, gérer et délivrer des projets. Les compétences fonctionnelles comprennent la collaboration, la facilitation, la gestion de projet, etc…Exemple : l’habilité de faciliter une réunion multidisciplinaire. 

Compétences opérationnelles: Les efforts pratiques individuels quotidiens requis pour délivrer un projet ou une partie/aspect d’un projet. Les compétences opérationnelles comprennent la conception, l’analyse, la simulation, la quantification, l’estimation, etc…Exemple : l’habilité d’utiliser des modèles afin de générer des devis quantitatifs. 

Compétences techniques: les aptitudes individuelles requises pour générer des livrables pour plusieurs disciplines et spécialités. Les compétences techniques comprennent la modélisation, le dessin, la gestion de modèles, etc…Exemple : l’habilité d’utiliser des logiciels BIM afin de générer des modèles précis et sans erreur. 

Compétences de mise en œuvre: ces activités requièrent l’introduction des concepts BIM dans une organisation. Les compétences de mise en œuvre comprennent le développement de composants, la gestion de bibliothèques BIM, la mise en place de standards, etc… Exemple : l’habilité de développer des protocoles spécifiques à la création et à la maintenance d’une bibliothèque de composants. 

Compétences de soutien: les compétences de soutien sont les aptitudes requises pour la maintenance des systèmes de technologie de l’information et de communications. Les compétences de soutien comprennent la gestion des fichiers et réseaux, la sélection et le déploiement des ordinateurs, le support technique des logiciels, etc… Exemple : l’habilité de prêter assistance aux autres afin de régler les problèmes d’ordinateurs et de logiciels. 

Compétences de recherche et développement: les aptitudes requises pour évaluer les processus existants, investiguer de nouvelles solutions et faciliter leur adoption dans l’organisation ou par une plus grande partie de l’industrie. Les compétences de recherche et développement comprennent la facilitation du changement, l’ingénierie de la connaissance, l’enseignement et l’encadrement, etc… Exemple : l’habilité de monitorer, sélectionner et recommander une solution technique qui peut améliorer les livrables d’une organisation. 

Compétences fondamentales: une spécialité individuelle, expérience globale (en terme de mois/années), exposition au marché (en terme de géographie), et expérience de projet (en terme de types de projets, tailles et budgets). Les compétences fondamentales comprennent également les traits de caractères comme ceux mesurés dans indicateur type Myers-Briggs ou un système d’évaluation de la personnalité similaire. 

Lors de l’exécution d’une activité complexe, un individu devra posséder plusieurs compétences simultanément. Par exemple Tomas devra, pour coordonner les livrables avec les autres consultants, posséder des compétences techniques, fonctionnelles et managériales. Toutefois pour une tâche plus simple, comme l’exportation de dessins 2D à partir du modèle, il ne devra utiliser que la seule compétence technique. 

Combien de compétences existent?

Selon l’échelle utilisée pour définir les compétences, les compétences BIM individuelles se comptent par dizaines, centaines voire même milliers. Par exemple l’habilité à utiliser Revit, Tekla ou Vico est une compétence technique qui peut être divisée par l’habilité de créer des composants, l’habilité d’exporter des fichiers CAO, ou l’habilité d’exporter des listes de matériaux, etc. Un autre exemple non technique, l’habilité de collaborer avec les autres consultants peut être divisée par l’habilité de générer un plan d’exécution BIM, l’habilité de faciliter les réunions de gestion du modèle, l’habilité d’identifier et atténuer les risques liés à la collaboration, etc. Chacune de ces compétences peut être à son tour divisée par d’autres, plus détaillées.  

Comprendre les niveaux de compétences

Une compétence individuelle est souvent considérée comme binaire: compétent/non compétent. C’est une façon un peu simpliste d’interpréter la compétence car elle fait abstraction des nombreux niveaux de gris entre les deux opposés. Afin de démontrer cela, j’ai sélectionné deux exemples qui démontrent une simple échelle de compétence avec 5 niveaux de capacité/maturité :  

Exemple 1 – cuisine:

  • Ralph ne sait pas cuisiner mais il aimerait devenir un jour un chef
  • Ralph a appris à cuisiner dans une école de cuisine respectée
  • Ralph a préparé son premier repas complet dans un restaurant et l’a servi à des clients payants; ils ont adorés
  • Ralph est un chef depuis maintenant un an et est connu pour servir constamment de la nourriture méditerranéenne de qualité
  • Ralph a dirigé 4 restaurants différents en 23 ans ; il a gagné 9 récompenses prestigieuses et est maintenant le cuisinier personnel du premier ministre  

Exemple 2 – modélisation:

  • Tomas est dessinateur et ne connait rien au BIM mais il désire en savoir plus
  • Tomas a suivi une formation sur l’utilisation d’un logiciel BIM mais n’a pas encore eu la chance de travailler sur un projet
  • Tomas a complété avec succès son premier projet collaboratif
  • Tomas utilise depuis 7 ans des outils et flux de travail BIM et il a dirigé plusieurs équipes BIM dans 3 organisations multidisciplinaires
  • Tomas a publié deux livres sur la gestion BIM et dirige maintenant sa propre société de gestion de modèle spécialisée pour les projets dans le milieu de la Santé.  

Ces deux exemples simplifiés représentent comment une compétence individuelle peut aller de l’incompétence (manque de connaissance, savoir-faire, expérience) à l’expertise (abondance de connaissance, savoir-faire, expérience, répétition et perfectionnement). Entre ces deux extrêmes se trouvent beaucoup de niveaux de connaissance et niveaux de savoir-faire incrémentaux. Toutefois, afin de garder les choses gérables, ce continuum allant d’incompétence à expertise, peut être ramené à 5 niveaux distincts : 

0. Aucun – absence de compétence dans un sujet spécifique

1. Elémentaire – une compréhension des concepts et fondamentaux avec un début d’application pratique

2. Intermédiaire – une compréhension solide des concepts avec une certaine application pratique

3. Avancé - connaissance conceptuelle significative avec une expérience pratique dans la réalisation d’activité/tâche définie avec consistance et hauts standards.

4. Expert – connaissance étendue, savoir-faire perfectionné et expérience prolongée dans la réalisation d’activité/tâche définie avec consistance et hauts standards.  

Fig. 2. Index de compétence individuelle (ICI) – La flèche du savoir-faire v1.2

Ces 5 niveaux mesurent la profondeur de la compréhension des concepts et l’étendue de l’expérience pratique requises pour la réalisation d’une activité ou tâche bien définie. Les 5 niveaux de compétence – qui s’appliquent uniquement aux individus – sont comparables aux 5 niveaux de maturité de l’index de maturité BIM qui eux s’appliquent aux organisations et équipes.  

Etablir la compétence BIM

Etablir la compétence individuelle de quelqu’un que nous connaissons ou avons la chance d’évaluer au travail est relativement aisé. Il est par contre beaucoup plus difficile d’établir la compétence de quelqu’un que nous ne connaissons pas ou que nous n’avons pas eu la chance d’évaluer son travail. Allez-vous demander à Tomas, une nouvelle recrue, s’il sait comment faire du BIM ? Ou allez-vous appeler son employeur précédent et lui demander si Tomas est un bon gestionnaire CAO ? La qualité de la réponse correspondra bien évidemment à la qualité de la question.  

Alors quelles sont les bonnes questions à poser? Comment établir avec précision les compétences BIM - ou le manque de - d’un individu ? La réponse est le mapping de compétence – le sujet de la prochaine leçon.  

La prochaine leçon va traiter de la comparaison de la maturité BIM par pays

Leçon 18: Comparason de la maturité BIM par pays

 

Traduit par Patrick Riedo

Publié le 13/05/2016

L'Episode original en anglais, intitulé "Individual BIM Competency", est disponible sur le site de BIM ThinkSpace http://www.bimthinkspace.com/2012/08/episode-17-individual-bim-competency.html

Aller au haut