Menu
AccueilApprendre le BIMLeçon 20: Le rôle des décideurs politiques dans la diffusion du BIM

Leçon 20: Le rôle des décideurs politiques dans la diffusion du BIM

Il ne se passe pas une semaine sans entendre parler d’une nouvelle initiative BIM dans un pays ou un autre. Il est clair que le rythme de l’adoption du BIM a considérablement accéléré ces deux dernières années et la prochaine vague de déploiement touchera l’Europe continentale. Des efforts soutenus sont perceptibles en Allemagne, France et Espagne où les professionnels et les associations de l’industrie commencent à se faire entendre, comme auparavant aux Etats-Unis, Royaume-Uni, Australie, Singapour, Malaisie, et plus récemment en Corée et au Brésil. 


Cette leçon est également disponible dans d'autres langues. veuillez vous rendre sur http://www.bimthinkspace.com/translations.html afin de consulter la liste des épisodes disponibles dans une langue.

La version française continue ci-dessous. 


Un des modèles que nous sommes maintenant prêts à partager est le modèle actions politiques qui identifie trois activités de mise en place (communiquer, engager et surveiller) par rapport à trois approches de mise en place (passif, actif, affirmé) afin de générer 9 actions stratégiques : 

Fig. 1. Modèle Actions Politiques v1.4 

Les trois activités sont constamment identifiées dans les marchés où il y a une promotion descendante pour la diffusion de flux de travail et outils BIM. Ce qui varie est l’intensité avec laquelle ces activités sont conduites et le mélange des types d’acteurs (gouvernement, associations de l’industrie et communautés professionnelles) participant aux efforts de développement. Cela dit chacune des trois activités (communiquer, engager et surveiller) peut être entreprise avec trois niveaux d’intensité (passif, actif, affirmé) représentant les différences dans les attitudes culturelles et la puissance de la dynamique couvrant les différents marchés. Les professionnels dans un pays (par exemple en Asie) peuvent demander à leur gouvernement de tendre vers une approche affirmée, alors que les professionnels d’un autre pays (par exemple les Etats-Unis ou l’Australie) préféreront une approche active voire même passive.  

 

 

[1] PASSIF

[2] ACTIF

[3] AFFIRME

[A] COMMUNIQUER

Mettre au courant: le décideur politique informe les parties prenantes de l’importance, des avantages et des défis d’un système/processus au travers de communications formelles et informelles

Eduquer: le décideur politique génère des guides informatifs pour éduquer les parties prenantes sur les livrables spécifiques, exigences et flux de travail du système/processus

Prescrire: le décideur politique  détaille le système/processus devant être adopté par les parties prenantes

 

 

[B] ENGAGER

Encourager: le décideur politique conduit des ateliers et rencontres afin d’encourager les parties prenantes à adopter le système/processus

Motiver: le décideur politique offre des récompenses, primes et traitements préférentiels pour les parties prenantes qui adoptent le système/processus

Appliquer: le décideur politique inclut (favorise) ou exclut (pénalise) les parties prenantes basé sur leur adoption respective du système/processus

[C] SURVEILLER

Observer: le décideur politique observe comment ou si les parties prenantes ont adopté le système/processus

Suivre: le décideur politique inspecte, suit et examine minutieusement comment et si le système/processus est adopté par les parties prenantes

Contrôler: le décideur politique établit les seuils financiers et de conformité ainsi que les standards pour le système/processus prescrit

Tableau 1. Matrice des actions politiques 

Comme décrit dans le tableau 1, les trois approches signifient une intensification de l’implication du décideur politique dans la facilitation de l’adoption du BIM: d’un observateur passif à un contrôleur plus affirmé. 

Ces actions sont discutées ici à un bas niveau de détail. Il va sans dire que chacune des 9 actions peut être divisée en tâche plus petite. Par exemple, l’action motiver [B2] peut être divisée en de multiples tâches de motivation : par exemple [B2.1] rendre le régime d’imposition favorable pour l’adoption du BIM, [B2.2] développer une stratégie pour les marchés publics, et [B2.3] création d’un fond pour l’innovation BIM. 

Le modèle d’actions politiques reflète une variété d’actions que le décideur politique entreprend, ou peut entreprendre, dans chaque marché afin de faciliter l’adoption du BIM. Il est important de comprendre que toutes les approches sont valables. Toutefois, il est crucial pour les décideurs politiques de sélectionner les actions qui remplissent les exigences uniques de leur marché (fig. 2). 

Fig. 2. Schémas des actions politiques v1.1  

Le tableau des schémas des actions politiques ci-dessus fournit un moyen de comparaison rapide des actions de diffusion entreprises par les décideurs politiques dans différents marchés. Chaque schéma représente les actions entreprises, ou qui peuvent être entreprises, par les décideurs politiques. Par exemple. Le schéma en haut à gauche représente une approche complètement passive (mettre au courant + encourager + observer), alors que le schéma en bas à droite représente un mélange d’approches affirmées et actives (Prescrire + motiver + suivre). 

Veuillez noter que le modèle des actions politiques et autre modèle d’adoption macro sont encore à l’heure actuelle en cours d’élaboration. Des informations plus détaillées seront fournies ultérieurement.  

 

La prochaine leçon va traiter des huit composants de la macro maturité

Leçon 21: les huit composants de la macro maturité

 

Traduit par Patrick Riedo

Publié le 04/06/2016

L'Episode original en anglais, intitulé "the role policy makers can play in BIM adoption", est disponible sur le site de BIM ThinkSpace http://www.bimthinkspace.com/2015/01/episode-20-the-role-policy-makers-can-play-in-bim-adoption.html

Aller au haut