Menu
AccueilTout sur le BIMCollaborationConception Collaborative et Intégrée - IPD

Collaboration Collective ou Intégrée entre le Maître d'Ouvrage, l'Architecte, l'Ingénieur et l'Entrepreneur

L'attribution des marchés publics et privés est actuellement basée sur le modèle conception-soumission-construction. Quelquefois les entreprises proposent un modèle conception-construction dont elles sont généralement les leaders.

Le BIM et sa maquette virtuelle 3D ouvrent la porte à une aire de collaboration entre les différents intervenants d'un projet. Les nouveaux moyens techniques permettent maintenant d'établir cette collaboration à distance. Les équipes sont réunies et collaborent selon leurs qualités et non plus uniquement en raison de leur proximité.

En réunissant dès le tout début du projet le maître de l'ouvrage, les concepteurs et l'entrepreneur autour d'une même table, ou d'un même écran, cela permet de prendre très tôt des décisions fondamentales et ainsi éviter les conséquences financières des décisions tardives.

Le modèle virtuel 3D est très utile lors de ces prises de décision initiales afin d'aider à valider les différentes options envisagées, grâce notamment aux visualisations et simulations.

Cette collaboration collective et ces prises de décision communes marqueront peut-être la fin des relations conflictuelles entre d'une part le maître de l'ouvrage et les concepteurs, et d'autre part entre les concepteurs et les entrepreneurs d'autre part. 

Si les différents acteurs de la construction parviennent à laisser leurs égos hors de la salle de réunion, cette collaboration permettra de déboucher sur une nouvelle aire où tous y trouveront leur compte.

 

La Collaboration Collective ou Intégrée Diminue les Risques

Dans la construction, les risques comprennent les dépassements de délais, les surcoûts, le non-respect des normes et règlements et les erreurs de conception/construction.

Le BIM permet de gérer, identifier, analyser et minimiser les risques inacceptables. En augmentant la qualité des projets, le BIM permet une diminution des risques.

Avec la CAO, la fin de chaque étape de conception est claire et permet de bien définir les responsabilités. La collaboration entre les différents intervenants du BIM rend ces limites plus floues et peut conduire à des problèmes de définition des responsabilités. Le BIM étant récent, il n'y a pas encore de jurisprudence sur laquelle se baser.

La collaboration intégrée entre les intervenants introduit l'idée de responsabilité collective plutôt qu'individuelle.

Il est conseillé d'inclure les éléments suivants pour les contrats BIM qui concernent la collaboration collective ou intégrée:

  • l'étendu de l'utilisation du BIM dans les projets
  • qui est responsable du maintien de la base de données
  • qui est le BIM manager pour le projet et pour chaque équipe impliquées dans le BIM
  • le niveau de détail des modèles 3D
  • qui réalise, avec quoi et quand, la coordination et la vérification des modèles
  • les protocoles d'échanges de données
  • que faut-il fournir?
  • qui sont les utilisateurs et les processus BIM
Aller au haut