Menu
AccueilTout sur le BIMCollaborationRisques et Responsabilités liés au BIM

Risques et Responsabilités liés au BIM

Une des principales raisons citées par les patrons pour justifier la non adoption du BIM est le risque lié à ce type de contrat. Pourtant il semblerait qu'un seul cas se soit retrouvé devant la justice au Etats-Unis et que celui-ci a été réglé en conciliation. Au Royaume-Uni, où le BIM est avance, aucun cas n'a été mentionné à ce jour (été 2014). C'est d'ailleurs un problème, car cela signifie qu'aucune jurisprudence n'existe concernant les contrats qui impliquent le BIM.

Pour les contrats BIM jusqu'au niveau 2, il semble que les risques ne sont pas vraiment différents de ceux d'aujourd'hui, En effet les raisons invoquées par les opposants au BIM comme la propriété intellectuelle ou encore l'utilisation de la conception pour autre chose que celle pour laquelle elle a été prévue ne tiennent pas vraiment. Quelles différences avec les DWG, les PDF ou même les plans papier? Si quelqu'un veut les utiliser pour plagier votre travail ou pour une autre construction, ils peuvent très bien le faire. Ce sera plus long, mais pas impossible.

Même chose pour les responsabilités, jusqu'au niveau 2, pas de réels changements par rapport à la situation actuelle. Les gouvernements auront à produire des documents types pour les contrats BIM qui viendront s'ajouter comme addendum aux contrats actuels dans la construction. Ces documents types existent maintenant au Royaume-Uni et ils couvrent parfaitement les besoins des contrats BIM de niveau 2.

N'oublions pas qu'il y a certaines professions qui vivent de la situation conflictuelle qui règne actuellement dans la construction et de ses règlements de comptes devant les tribunaux. Ne nous laissons pas effrayer par ce qui n'existe pas.

Pour le BIM niveau 3 et sa conception collaborative et intégrée (IPD), de nouveaux documents types devront être produits afin de répondre à de nouveaux besoins.

 

 

Aller au haut