Menu
AccueilTout sur le BIMCombien Coûte le BIM et Surtout Qui Doit Payer?

Combien coûte le BIM?

Voilà une question que tout le monde, en toute légitimité, se pose et qui pourtant ne trouve que rarement réponse sur Internet. Nous allons donc tenter d'énumérer les différents éléments auxquels il faut penser durant l'établissement de votre budget pour le déploiement du BIM dans votre entreprise.

Le logiciel: un logiciel BIM coûte à l'achat environ 5'000 à 6'000 Euros. La souscription annuelle de mise à jour et maintenance est environ 20% du prix d'achat. Ce logiciel permettra de réaliser et de modifier le modèle 3D, de faire des visualisations et des estimations de quantités. Ensuite il faut savoir si on veut ajouter des modules ou d'autres logiciels pour réaliser des analyses plus précises, la planification, etc. Il existe maintenant des clônes de ces logiciels, ainsi que des versions "light" qui sont offerts aux alentours de 1'000 à 2'000 Euros. Toutefois il faut se méfier des limitations éventuelles de ces logiciels, surtout au niveau de l'échange des données.

La formation: Les logiciels BIM sont complexes, mais plutôt conviviaux. Toutefois ne pensez pas vous en tirer à moins d'une semaine de formation. Les prix varient pas mal, de 500 à 1'000 Euros par jours. En plus les personnes formées sont absentes du travail. Une formation interne est à envisager si vous avez les ressources pour le faire. Idéalement vos employé(e)s doivent aussi comprendre que c'est tout à leur avantage de se former et y mettre du leur, avec des livres par exemple. 

La station de travail: les logiciels BIM sont extrêmement puissants, donc requièrent des ordinateurs performants pour les faire tourner. Compter 2'000 à 3'000 Euros pour ce type de machines, avec écrans. A voir bien sûr si vous disposer déjà de ce type d'ordinateur. Consultez notre page Caractéristiques Ordinateur BIM dans l'onglet Technologie.

La perte de rendement initiale: le BIM est un changement radical part rapport à la CAO. Vous ne pourrez pas du jour au lendemain passer d'un à l'autre sans perte de rendement. On parle d'environ 20-30% les 6 premiers mois. Donc au pire 1 à 2 mois de perte de rendement dû au changement de méthode de travail. Vous connaissez le salaire et les charges de vos employés, le calcul est donc vite fait.

La mise en place du BIM dans l'entreprie: Cela prend du temps, beaucoup de temps. Le BIM impose de changer les méthodes de travail de chacun. Il faut mettre en place et tester les nouveaux flux de travail. Créer les standards, les gabarits, etc.

Combien cela vous coûte-t-il de ne pas passer au BIM?: Voilà une question qu'il est également bon de se poser. En effet après un an les études démontrent une augmentation moyenne de la productivité d'environ 20-30%. plus pour les années suivantes. Le coût initial sera ainsi amorti au bout de deux ans environs. Et bien sûr le BIM pourrait vous amener des affaires supplémentaires.

Et surtout, qui paie?

Encore une question qui revient souvent. Et pourtant la réponse semble facile: à celui qui bénéficie de la valeur ajoutée par le BIM. Admettons que vous soyez architectes. Vous utilisez le logiciel  BIM comme aide à la conception et pour faire des visualisations 3D uniquement. Votre maquette n'est pas structurée, donc il n'y aura pas d'échange possible sans travail. Là clairement vous êtes le seul bénéficiaire, donc vous payez ou si vous préférez vous ne pouvez pas facturer les coûts supplémentaires à votre client.

Pareil si vous êtes une entreprise de construction et que vous réalisé une maquette numérique afin de faire des détections de conflits, de la planification de chantier, de la gestion des coûts voire de la sécurité. Vous en bénéficiez donc vous prenez en charge les coûts.

Par contre si vous êtes architectes et que vous utilisez tous les avantages de la maquette numérique structurée, comme pour les calculs énergétiques, et que votre client économise même un faible pourcentage de sa consommation d'énergie sur la durée de vie du bâtiment, alors là votre client doit prendre en charge les coûts de conception supplémentaires. Et si en plus vous faîtes la coordination des maquettes (structure, MEP, etc), que ces maquettes sont passées à l'entrepreneur et que celles-ci sont ensuite mise à jour "tel que construite", que votre client pourra l'utiliser pour la maintenance, alors là bien sûr votre client devra payer pour cette plus-value. A vous bien sûr de le convaincre...

Le BIM est encore jeune, toutefois les retours d'expérience très positifs se multiplient et les clients commencent à demander de concevoir leurs projets avec le BIM. Si les gouvernements s'en mêlent en obligeant le recours au BIM, alors le secteur privé va également suivre.

Aller au haut