Menu

Le futur du BIM

Le BIM n'est pas une mode, il est là pour durer. Partout ou presque son implémentation a généré un retour positif, tant en terme d'investissement que de la qualité des bâtiments.

Le taux d'adoption du BIM est deux fois plus rapide que celui de la CAO. Le passage du dessin manuel à la CAO a pris 15 ans.

La demande pour des modeleurs 3D avec expérience de la construction va aller en s'accentuant. Les spécialistes en calculs structurels et analyses énergétiques capables d'extraire les données nécessaires d'une maquette numérique 3D vont également être très recherchés.

De nouveaux rôles de gestionnaire de projet vont être créés afin de répondre à de nouveaux besoins en termes de collaboration.

D'un point de vue technologique, la vérification automatique du respect des normes et des règlements basée sur le modèle 3D va apparaître et se généraliser. Les logiciels vont intégrer des outils d'évaluation de la conception toujours plus performants.

Les éditeurs de logiciels vont étoffer leur offre en matière de programmes spécifiques à certaines disciplines, ceci afin d'assurer que leurs clients demeurent avec une même marque pour toutes leurs applications. L'utilisation des logiciels 4D et 5D va devenir commune.

Des standards BIM normalisés vont être disponibles pour les différents pays francophones.

La demande pour des bâtiments plus écologiques, va aller en grandissant, renforçant encore plus le besoin en conception BIM.

La maquette numérique 3D va ouvrir les portes d'une collaboration plus étroite et plus précoce entre les maîtres d'ouvrage, les concepteurs (architectes et Ingénieurs), les entrepreneurs et leurs sous-traitants. 

De plus en plus de fournisseurs de produits pour le bâtiment vont avoir leurs catalogues disponibles en objets 3D paramétriques.

Plus loin dans le futur, les serveurs BIM permettront la gestion des projets non plus au niveau des fichiers, mais des objets. La recherche des produits sur internet pourra être basée sur les attributs et paramètres des objets.

La disparition des plans papier annoncée par certain est peu probable. Toutefois le partage des données via PDF 3D, DWF, ou des visionneuses IFC va aller en augmentant. 

Les liens ci-dessous vous amèneront sur des pages qui pourraient vous intéresser: 

Le BIM en bref

Le BIM selon votre métier

Le BIM et les PME

 

 

Aller au haut