Menu
AccueilBIM PratiqueGabarits BIM

Gabarit BIM

Le BIM, grâce à ses données structurées, permet l'échange et la réutilisation des données.  Afin de tirer le meilleur du BIM, comme pour la CAO, l'utilisation de gabarits et la gestion de blbliothèque d'objets sont non seulement recommandées, mais nécessaires. Sans ces deux éléments, le BIM ne pourra jamais vraiment prouver toute son efficacité et risque de laisser un goût amer. 

Voici un article ci-dessous aux diagrammes très explicites rédigé par Jared Banks de l'agence Shoegnome sous le titre "Why BIM is still bankrupting your firm?". Le lien vers l'article original: http://www.shoegnome.com/2015/12/09/bim-still-bankrupting-firm/

Pourquoi le BIM peut encore mener votre entreprise à la faillite

En 2012, j’avais mis à jour un diagramme classique afin de démontrer comment le BIM peut mener votre entreprise à la faillite. Si les courbes spécifiques à chaque flux de travail sont discutables, l’essence même des diagrammes présentés est bien réelle. Voici ci-dessous l’image originale classique démontrant le déplacement du temps dévolu à chacune des différentes étapes du travail de l’architecte à cause du BIM.  

 

 

Mon diagramme mis à jour décrit les entreprises qui paniquent, et qui retournent vers la CAO après avoir débuté avec une méthodologie BIM. Comme cela parait évident sur l’image ci-dessous, c’est une mauvaise idée : 

Alors que les deux diagrammes démontrent un clair avantage de continuer avec le BIM, tout en présentant la différence entre les flux de travail de la CAO et du BIM, ils sont trompeurs. Certaines personnes ont remarqué que ces images ne correspondent pas tout à fait avec leur expérience. En effet le BIM ne permettrait pas d’économiser autant de temps et la CAO ne serait en fait pas si mauvaise. Il y a une raison pour cela. Nous regardons ici des courbes idéalisées. La courbe BIM ne correspond pas vraiment à la réalité. Cette courbe est ici simplifiée pour des raisons de marketing. Elle a été conçue pour démontrer une simple vérité : avec le BIM vous passez plus de temps sur la conception et moins sur la documentation. Bien sûr vendre une idée et la vivre au quotidien sont deux choses différentes. Il y a en fait deux variantes de ce diagramme sur lesquelles nous devons nous attarder : Le BIM avec gabarit et le BIM sans gabarit. Voici à quoi ressemble le BIM sans un bon gabarit :  

 

Le BIM sans gabarit peut sembler très familier. Comme pour la CAO, il y a toujours une montagne de travail à effectuer lors de la phase de documentation. C’est d’ailleurs une des raisons pourquoi la panique s’installe. Si les gens comprennent facilement le déplacement de la charge de travail représenté par la courbe idéalisée du BIM, ils se mettent à paniquer lorsqu’ils se rendent compte de la montagne de temps encore devant eux dans la vraie vie. Cette montagne est effrayante car elle leur rappelle la CAO et le temps de documentation que cela représente. Au lieu de faire confiance à leurs nouveaux flux de travail, ils paniquent et tout s’écroule. Si vous calculez effectivement les surfaces sous chaque courbe, ce qui représente plus ou moins le temps passé sur les projets, le BIM sans gabarit est quand même plus efficace que la CAO 2D ; toutefois moins que le BIM idéalisé que l’on essaie de nous vendre.  

Même en travaillant sans gabarit, en acceptant toutefois que le déplacement de la charge de travail n’est pas aussi impressionnant qu’il nous a été vendu, le BIM est quand même meilleur et plus rentable – et cela sans tenir compte bien sûr des autres avantages du BIM. 

Travailler sans gabarit avec le BIM est bien entendu stupide. Nous passons tous par cette phase lorsque nous commençons à utiliser un logiciel BIM, mais nous devons très rapidement aller au-delà. Pour travailler efficacement en BIM, le secret de la réussite est un gabarit solide. Et les gabarits prennent du temps. Qu’est que je veux dire par gabarit? Je pense à tout ce qui est standard dans un projet: titres, présentations, détails standards, méthodes d’entreprise, diagrammes, données génériques, éléments typiques de construction, schémas IFC…  

Comme architectes, nous réutilisons quantité de données de projet en projet. Si nous ne le faisons pas, alors nous sommes soit fous soit nous travaillons pour des clients très spécialisés. Et permettez-moi un commentaire sur la pensée qui vient de traverser votre cerveau : non, vos clients ne sont pas du type que je viens de décrire. Ils ne sont pas aussi uniques que cela. 

Les gabarits sont le point de départ d’un projet. Meilleur est votre gabarit, que ce soit parce qu’il contient une tonne d’informations ou parce qu’il vous permet de travailler rapidement dans un environnement structuré, le plus de temps vous sauverez sur un projet. Voici à quoi ressemble le BIM avec un bon gabarit : 

Le BIM avec gabarit est plus rapide que le BIM qui nous est vendu. Mais il y a un piège bien sûr. Si le BIM avec gabarits est plus rapide durant la vie d’un projet, il est plus correct d’étendre le diagramme afin de parler également du temps nécessaire à l’amont du projet. Ce temps est conséquent. Comme précisé plus tôt, si vous calculez la surface située sous chaque courbe, vous obtenez le temps total nécessaire pour chaque méthode. Bien sûr tout ceci est conceptuel, mais si les diagrammes vous semblent proportionnellement corrects, alors les chiffres qui en sont extraits le sont également. Assumons que la CAO représente le 100% du temps. Comparons alors les autres courbes : 

  • CAO = 100% du temps de base
  • BIM sans gabarits = 90% du temps de base
  • BIM idéalisé = 70% du temps de base
  • BIM avec gabarits = 50% du temps de base
  • Création du gabarit = 33% du temps de base
  • Notre courbe de panique = 150% du temps de base  

Que pouvons-nous en déduire? A moins d’être dévoué au BIM, vous n’en tirerez jamais tous les avantages du point de vue du temps passé sur un projet. Et si le BIM ne vous fait pas gagner du temps, alors vous passerez moins de temps pour fournir d’autres services et pour travailler sur d’autres projets. Les chiffres sont intéressants : le BIM sans gabarit (90%) et le BIM avec gabarits mais utilisé sur un seul projet uniquement (83%) sont très similaires. Et les deux chiffres sont au-dessus du BIM idéalisé (70%). Les deux donc peuvent nous faire penser que les vendeurs nous ont menti. Maintenant voulez-vous vraiment chambouler tout votre modèle d’affaires pour une amélioration de 10 ou 20%? Pas si cela va vous prendre une année de temps perdu pour atteindre cela (car bien sûr tous ces chiffres sont encore pires si vous devez dans le même temps vous adapter à de nouveaux processus de travail). Chaque amélioration sur vos anciennes méthodes n’est pas assez significative pour en valoir la peine. Il y a beaucoup de pièges. Ajoutez à ceci la courbe de panique et le BIM commence à ressembler à une conspiration.  

Toutefois si vous considérez sérieusement les gabarits, que vous effectuez tout le travail préparatoire (formation, mise à jour logiciels, recherche, gabarits, …) alors des choses surprenantes se produisent. Comme nous les utilisateurs du BIM aimons travailler en plusieurs dimensions, il est important de regarder ce diagramme comme faisant partie d’un ensemble. Ce n’est pas un projet unique, mais plusieurs. Et la création de gabarit n’est pas un exercice isolé à faire une fois. C’est quelque chose qui requière du temps de création et de l’entretien. Pour tous les diagrammes sans gabarit, une suite de projets va toujours produire la même courbe. Mais les gabarits sont différents. Si vous regardez une série de projets qui utilisent le même gabarit, les résultats changent avec le temps : 

Les gabarits requièrent un travail continuel. Dans la chronologie ci-dessus, je représente une petite, mais constante, quantité de travail dédiée à l’amélioration du gabarit entre chaque projet. Le but de ce travail continu est de constamment transférer du travail du projet vers le gabarit. Chaque fois que vous réalisez un projet, profitez-en pour revoir et améliorer votre gabarit. Le résultat sera que le prochain projet prendra encore moins de temps.  

Si pour chaque heure passée à améliorer votre gabarit vous diminuez d’autant le temps passé sur chaque projet, alors vous gagnerez beaucoup de temps. Chaque fois que vous prenez un peu de temps dans le projet précédent et le réinvestissez dans le gabarit, vous en récoltez les bénéfices. Ce temps passé à l’amélioration du gabarit est un plus pour tous les projets suivants.  

J’estime qu’un bon gabarit prend environ un tiers du temps d’un projet réel à développer. Environ. Ce n’est pas très important. Les calculs fonctionnent de la même façon. Il y a toutefois une autre façon de gagner du temps. Prendre un gabarit existant. Gabarit gratuit ou payant, cette façon de faire vous fera économiser, en partie ou totalement, les 33% de temps nécessaires. La question n’est pas devrais-je ou non utiliser un gabarit avec le BIM? C’est plutôt lequel de ces gabarits vais-je utiliser? Le mien ou un fourni par un développeur expert en gabarit? Si vous ne voulez pas créer votre propre gabarit, vous devriez en utiliser un développé par quelqu’un d’autre. Les chiffres avancés sont valables pour n’importe quel logiciel BIM. Trouvez un gabarit. Ou faites-en un. Et si vous en avez un, partagez-le. Ce sont les coûts cachés des gabarits (soit en les faisant soit en travaillant sans) qui limitent la valeur du BIM. Nous sommes en 2016. Plus de BIM sans gabarit. 

Tous ces diagrammes décrivent en fait combien notre vie a changé depuis que notre industrie de la construction est vraiment devenue basée sur l’ordinateur. Comme le temps passé par projet a changé, vous devez penser adapter votre structure d’honoraires. Facturez-vous plus par heure? Gagnez-vous moins par projet? Offrez-vous plus de services? Réalisez-vous plus de projets par an? Ou passez-vous plus de temps avec votre famille? Et comment allez-vous repayer le temps passé sur votre gabarit? Est-ce que vous augmentez vos tarifs par un certain pourcentage afin de couvrir le temps qui n’est pas facturable? Si vous vous trouvez à faire le même travail encore et encore, alors il vous faut un gabarit. Si vous trouvez une certaine partie de votre travail ennuyeuse, alors il vous faut un gabarit. Si un certain aspect de votre travail vous ralenti, alors il vous faut un gabarit.  

 

Votre expérience du BIM ne ressemble à aucun des diagrammes ci-dessus, alors pourquoi? Quelle est votre expérience? Mon expérience correspond à la courbe BIM avec gabarit. Et j’ai parlé avec beaucoup de personnes dont l’expérience correspond à certaines courbes. Alors même si les courbes et les pics ne sont pas parfaitement exacts, je suis confiant qu’ils représentent une certaine vérité.  

 

Aller au haut