Menu
AccueilOpenBIMFormat IFC

Le Format IFC - Industry Foundation Classes

IFC, de l'anglais Industry Foundation Classes, est un format qui a été développé par BuildingSMART. C'est un format orienté-objet qui facilite l'échange des données entre les logiciels BIM. Il a été conçu pour tous les types de données  et ce durant la durée de vie d'un bâtiment, depuis les premières études à la démolition, en passant par la conception, la planification, la construction et l'utilisation.

Les IFC sont probablement le format OpenBIM le plus connu et le plus utilisé. La complexité des données pouvant être échangées augmente à chaque nouvelle version. Les IFC permettent de représenter la géométrie des objets, la relation et le lien avec d'autres objets, les propriétés, les métadonnées nécessaires à la gestion de l'information et les informations non-graphiques.

Actuellement les IFC sont le seul format open suffisamment développé pour le BIM. Ce format s'est imposé comme le standard mondial et est maintenant une norme ISO (16739:2013). Les principales applications BIM sont capables d'importer et d'exporter les IFC.

Les IFC ne font pas l'unanimité, pourquoi?

Le principal reproche fait aux IFC est un manque de fiabilité dans l'échange des données entre les applications. Le problème ici ne semble pas venir des IFC eux-mêmes, mais du fait que l'utilisation d'un format d'échange requière deux conversions. Une entre le logiciel qui exporte et les IFC et une autre entre les IFC et le logiciel qui importe. Cette double conversion augmente les risques d'erreurs. Les IFC dépendent totalement de la qualité de conversion des applications. 

On a beaucoup reproché par le passé aux éditeurs de logiciels de traîner les pieds pour le développement d'une conversion vers et depuis les IFC. L'utilisation des IFC n'est en effet pas forcément dans leur intérêt car l'utilisation d'un format neutre revient à dire que vous n'êtes plus liés à une marque de logiciels, et que vous pouvez en changer sans difficulté. Cela semble maintenant avoir changé et tous les éditeurs tirent aujourd'hui à la même corde et augmentent à chaque version la qualité de leur interopérabilité avec les IFC.

Un autre reproche fréquemment entendu est que les IFC ne convertissent pas toutes les propriétés des objets, et ceux-ci ne sont plus paramétriques. La nouvelle version IFC4 semble résoudre ce problème. 

Les IFC sont aussi vendues comme une solution d'archivage. En effet le format IFC n'est rien d'autre qu'un fichier texte et vous trouverez toujours une application pour ouvrir ce type de fichier. Il sera également toujours possible d'ouvrir les anciennes versions car c'est un format openBIM et non un format propriétaire pour lequel il vous faudra toujours avoir une licence valide, surtout avec le généralisation des licences en souscription.  

Alors les IFC, une bonne idée?

Oui, sans hésitation. Les IFC doivent avoir notre support. Le format est encore en développement et les éditeurs de logiciels semblent avoir enfin pris le parti des IFC. 

En attendant que les problèmes de jeunesse des IFC soient réglés, L'échange de données devra malheureusement, car ce n'est vraiment pas l'idée du BIM, se faire avec une vérification des données échangées soit manuellement, soit à l'aide d'une application type Simplebim ou Solibri Model Checker.

Il est aussi impératif afin de réduire les problèmes de conversion au minimum de parfaitement structurer la maquette numérique avant transfert. 

A voir nos pages

MVD Model View Definition

Format IFC 

Format BCF

Format IFD

Format IDM

 

A voir également:

Le site de BuildingSMART

Le site de MediaConstruct qui est le chapitre français de BuildingSMART

 

 

 


 

 

Aller au haut